AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GAÏA Nature
Mycorhize
Mycorhize
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...   Mer 4 Oct - 1:56

Il y a un an de cela, la revue "Science" publiait un article qui synthétisait une étude menée par des chercheurs et qui visait à déterminer la capacité d'absorption de CO2 de nos forêts.
Les résultats sont loin d'être à la hauteur des espèrances du monde scientifique qui entrevoyait dans nos espaces boisés un moyen de pièger une grande partie de nos émissions de CO2... Et oui, les arbres ne peuvent absorber une quantité illimitée de CO2 pour satisfaire leur croissance. L'excédent serait transmis au sol, via le système racinaire, pour être, à son tour, libéré par les inombrables microbes et bactéries contenus dans les sols forestiers.

Voici un lien vers un le site "Bois-foret-info" où l'on trouve, entre autres, article qui reprend les conclusions de cette étude :

Forêts : le piège à carbone montre ses limites
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maredsous
Brin d'herbe
Brin d'herbe
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 41
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...   Ven 6 Oct - 15:56

Il me semble que les algues marines sont des excellents pièges à CO2 non ??? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ln
Nouvelle bactérie
Nouvelle bactérie


Nombre de messages : 11
Age : 41
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...   Ven 13 Oct - 19:12

Le tabac aussi non ? Les plants de tabac sont utilisés pour déterminer le niveau de pollution...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolox
Grain de pollen
Grain de pollen
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 40
Localisation : Nancy - Laxou (54)
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...   Sam 14 Oct - 14:59

Ln a écrit:
Le tabac aussi non ? Les plants de tabac sont utilisés pour déterminer le niveau de pollution...

C'est exact Ln, mais avec cette plante, on détermine la pollution à l'ozone... Et ça ne permet pas de limiter l'augmentation du taux de Co2 dans l'atmosphère.

Par contre, Maredsous, le point que tu évoques concernant les algues marines (ou phytoplancton) est intéressant, mais je n'ai aucune idée de l'ampleur que cela pourrait représenter... confused

Aurais-tu quelques détails ou quelques chiffres ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia.nature.free.fr
maredsous
Brin d'herbe
Brin d'herbe
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 41
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...   Lun 30 Oct - 17:52

Malheureusement non , mais je vais essayer d'en savoir plus !!

_________________
Président de Gaia Nature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu
Brin d'herbe
Brin d'herbe
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 38
Localisation : Méréville
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...   Mer 4 Avr - 19:41

L'injection dans les océans est en effet un moyen de stockage envisageable pour le CO2 mais je pense que le stockage à long terme est surtout lié au zooplancton et à la production de coquilles calcaires qui, lorsque l'animal meurt, sédimentent au fond de l'océan. Voici un extrait d'un article à paraître prochaînement dans la Gazette de Gaïa, c'est une avant première en quelque sorte :

L'eau de mer représente la première source naturelle de consommation de CO2. Dans l’eau, le CO2 se dissout et se combine au calcium et au magnésium. Le calcaire ainsi produit sédimente ou est utilisé par les animaux marins pour former leurs coquilles. Pour stocker plus massivement le CO2 dans l'océan, nous pouvons utiliser le fait que le CO2 liquide est plus dense que l'eau. Le C02 devenant liquide à partir de 3000 m, en injectant directement le gaz à cette profondeur, il se liquéfierait et resterait piégé sous l'eau. Cependant, l’impact environnemental reste inconnu et les nappes de CO2 pourraient se déplacer et redevenir gazeuses.


Dernière édition par le Mer 4 Avr - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia.nature.free.fr/Site/
Mathieu
Brin d'herbe
Brin d'herbe
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 38
Localisation : Méréville
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...   Mer 4 Avr - 20:11

Reste qu'avec le réchauffement climatique, la capacité naturelle des océans à piéger le CO2 va diminuer (je parle de capacité naturelle, l'explication qui suit n'a, a priori, pas d'impact sur l'utilisation des océans pour piéger le CO2 produit par notre activité).

En fait, plus l'océan est chaud, plus il peut absorber de CO2. Par contre la quantité relative de CO2 dissout diminue avec la température. En effet, avec l'augmentation de la température, la quantité d'oxygène susceptible d'être dissoute augmente plus vite que la quantité de CO2 susceptible d'être dissoute. Et comme il y a beaucoup plus d'O2 que de CO2 dans l'atmosphère...

Je sais que c'est pas très clair et comme un schéma vaut mille mots, voilà le principe :



En résumé :
- plus il y a de C02 dans l'atmosphère et plus il fait chaud
- plus il fait chaud, plus il y a de CO2 dans l'atmosphère... c'est en partie à cause de ce phénomène qu'il a été difficile de prouver que l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère était bien liée à l'activité humaine et non à un éventuel réchauffement naturel des océans.

C'est un processus de rétrocontrôle positif, c'est-à-dire que le phénomène risque fort de s'emballer... si ce n'est déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaia.nature.free.fr/Site/
Roberto
Nouvelle bactérie
Nouvelle bactérie
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 37
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...   Jeu 5 Avr - 1:37

Je me permet de vous présenter un extrait d un article pioché sur science-ethique.org:

[...]
Pour que l’océan absorbe du CO2, il y a
deux mécanismes : physique et biologique. Le mécanisme physique est
extrêmement simple à comprendre. Quand l’eau est froide, dans les
régions polaires par exemple, on dissout davantage de gaz ; quand l’eau
est chaude, par exemple dans les régions équatoriales, au contraire on
chasse le gaz vers l’atmosphère. En principe le bilan des flux de gaz
est en équilibre entre les eaux chaudes et les eaux froides. Mais la
biologie peut aussi intervenir. En effet, le phytoplancton (algues
microscopiques), qui pousse à partir de l’énergie lumineuse
(photosynthèse), est capable de transformer du CO2 dissous en carbone
organique. Une grande partie de ce carbone organique, après passage à
travers la chaîne alimentaire (le réseau trophique), est transformée et
recyclée en CO2 dans la couche de surface, ce CO2 repart donc vers
l’atmosphère. Seulement 20 % du flux photosynthétique de carbone
réussit à échapper à la couche de surface pour aller dans l’océan
profond. Là, les bactéries prennent le relais et transforment ce
carbone organique en CO2 qui ne reviendra en surface qu’au bout de
quelques centaines d’années. Une toute petite partie du flux de carbone
organique va échapper au cycle océanique et pourra, en s’accumulant
dans les sédiments marins pendant des millions d’années, quand les
circonstances sont favorables, contribuer à la formation des
hydrocarbures.
Ce qui se passe dans le compartiment de
surface est à l’échelle de l’année ; ce qui se passe dans le
compartiment profond est à l’échelle du millénaire. Donc si on réussit
à faire passer du carbone du compartiment de surface vers le
compartiment profond, on gagne 1 000 ans. À noter que le problème n’est
pas résolu pour autant parce qu’au bout de 1 000 ans, le CO2 resurgira
dans la couche de surface.
[...]


Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les forêts ne sont pas le piège à CO2 que l'on pensait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les kayapos, gardiens de la Forêt
» Signe de l'univers durant notre excursion dans la forêt noire
» Qui sont les 144 000 ?
» Quels sont vos traits d'évitement?
» forêts françaises de ce siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Environnement et développement durable : :: Climat, environnement et sociétés-
Sauter vers: